3 mensonges du diable au milieu de la tentation

Être chrétien ne signifie certainement pas échapper à la tentation. La tentation fait partie de la vie chrétienne dans ce monde déchu. L’ennemi, le tentateur (Mt 4.3; 1 Th 3.5), continue d’opposer à la Vérité son mensonge destructeur. Voici quelques mensonges qu’il nous faut arriver à démasquer lorsque s’approche, souvent sournoisement, la tentation.

1. « Dieu n’a pas vraiment dit… »

La première mention de la tentation (Ge 3.1, 4-5) marque une des tactiques du diable: le doute. Nous faire douter des paroles de Dieu fait partie de la stratégie du malin. Sans appui sur l’Écriture, nos choix s’orienteront en écoutant notre recherche du plaisir en particulier, notre chair en général. Si on n’écoute pas Dieu, on peut être certain qu’on écoute quand même quelqu’un. Nous-mêmes, le tentateur, le monde… Remettre en doute les paroles de Dieu, c’est reconnaitre qu’il n’est pas maitre absolu de notre vie.

Dans la même série, il nous arrive de douter des promesses de Dieu. Oublier que Dieu est bon et qu’il pourvoit peut nous pousser à l’inquiétude. Or, l’inquiétude n’est ni plus ni moins qu’un manque de confiance en Dieu. L’inquiétude, c’est penser que des choses sont impossibles à Dieu. Ou que je sais mieux que Dieu ce qui est bon pour moi maintenant. Dans tous les cas, c’est un mensonge et une offense à Dieu.

Lorsque vient la tentation, accrochons-nous à la Parole de Dieu.

 

2. Je veux tout et tout de suite!

« I want it all, I want it all, I want it all, and I want it now » dit la célèbre chanson de Queen. Le consumérisme est la forme la plus visible et peut-être la plus commune de notre idolâtrie. Tim Keller définit une idole comme: « […] tout ce qui remplace les biens que Dieu seul peut donner. » Le mensonge du « je veux tout et tout de suite » nous ment en nous disant que nous avons besoin d’une chose à tel point que notre vie ne vaut rien sans elle.

Vouloir combler un manque avec un objet, c’est oublier que nous ne serons jamais satisfaits par ce que nous possédons et que ce que nous possédons finira toujours par nous posséder. Une seule chose est nécessaire: Dieu. Rien ni personne d’autre ne peut nous combler.

Lorsque vient la tentation, affirmons que seul Dieu peut nous combler.

 

3. Tu ne peux pas résister!

Oscar Wilde a prononcé cette parole maintenant devenue célèbre: « Le meilleur moyen de résister à la tentation est d’y céder. En plus d’être une incitation à pécher, cette phrase occulte une vérité fondamentale de la vie chrétienne: nous ne sommes plus sous la domination du péché (Rm 6.14, 18).

Croire que nous ne pouvons pas faire autrement que de céder à la tentation, c’est déclarer insuffisante l’œuvre de Christ à la croix et oublier sa résurrection, victoire sur le péché. En Christ, nous avons été libérés de l’esclavage du péché. Résister à la tentation, c’est vivre la vie de liberté à laquelle Christ nous a appelés.

Lorsque vient la tentation, souvenons-nous que nous ne sommes plus sous la domination du péché.

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

  • Patricia

    Merci, c’est vrai et important de s’en souvenir, pour ne pas tomber dans les pièges, mais au contraire, les discerner et les éviter !