3 Questions essentielles à se poser avant de poster un commentaire

Cette image est très drôle. Elle est drôle parce qu'elle est vraie. Je me surprends moi-même par ma capacité à vouloir rectifier à tout va, dès que je pense que quelqu'un dit une ânerie sur Internet. Toi aussi? Alors cette grille de 3 questions pourra t'aider, comme elle m'aide aussi.

1. Est-ce que j’ai vraiment compris ce que j’ai lu?

La vraie première question serait: « Est-ce que j’ai lu ce que je veux commenter? ». Ça peut sembler évident mais j’ai déjà vu des gens ne pas être d’accord avec des articles qu’ils n’ont même pas lus! Mais partons du principe qu’on a lu l’article. On devrait toujours se demander si, au final, on a vraiment compris ce qu’on a lu. Comme dans la vie à côté de l’écran, le malentendu est souvent la source principale des tensions. On est pas d’accord mais on ne parle pas de la même chose.
Comme pour tout texte, il faut découvrir l’intention de l’auteur et s’assurer de bien avoir saisi le sens et le ton (très important) de l’article ou du commentaire. Si je pense avoir compris, je peux me poser la deuxième question.

2. Quel esprit m’anime?

Si je réagis sous le coup de la colère, il y a peu de chance que mon commentaire soit empreint de douceur et de bienveillance. Si ce que je lis m’irrite, est-ce que mon commentaire sera lui aussi irritant? Que nos paroles soient douces (Pr 15.1) et non pas un membre pyromane (Ja 3.5).
Prenons exemple sur Paul et sa manière de répondre aux Églises qu’il avait fondées. Certaines – comme à Corinthe par exemple – faisaient n’importe quoi. Pourtant, c’est avec amour que l’apôtre leur écrit. C’est son amour pour elles qui l’animait quand il leur écrivait. C’est cet amour qui lui fait écrire que c’est avec un esprit de douceur qu’on redresse quelqu’un (Ga 6.1). Si on redresse un arbre trop fort, il casse.

3. Quelles sont mes motivations?

La dernière question – et peut-être celle à mettre en premier – celle des motivations, devrait nous pousser à réfléchir avant de commenter. Au final, pourquoi je veux ajouter ou donner mon avis? Est-ce que je cherche à avoir raison? Il ne faut pas commenter. Est-ce que je cherche la reconnaissance? Il ne faut pas commenter. Est-ce que mon commentaire ne fait pas avancer les choses? Il ne faut pas commenter. Si c’est parce que je veux rétablir la vérité que je commente, je dois accompagner la vérité d’amour. Si c’est pour donner mon opinion – ce qui n’est pas toujours mauvais – il faut se demander si c’est vraiment intéressant. Si certaines de nos conversations sur Internet devenaient des pièces de théâtre, il y a fort à parier qu’on effacerait certaines lignes des dialogues. Non, nous n’avons pas besoin de dire tout ce que nous pensons. Sonder nos motivations devrait être ce qui fait pencher la balance. Je peux avoir bien compris ce que l’autre dit, répondre avec douceur et sur un bon ton, mais avoir de mauvaises motivations.

Après avoir lu ces 3 questions, on pourrait se dire:

Au final, je posterais beaucoup moins de commentaires!

C’est exactement ça. Je pense qu’on poste trop de commentaires, surtout trop vite. On oublie que derrière l’écran il y a quelqu’un, un frère, une sœur ou quelqu’un qu’on ne connaît pas. Il se pourrait même que la seule image des chrétiens que cette personne ait soit celle qu’on lui donne. Alors faisons preuve de grâce, comme Dieu a fait preuve de grâce envers nous, en Jésus-Christ.

Le juste réfléchit bien avant de répondre,
mais la bouche des méchants répand le mal.
— Pr 15.28

Et toi, quelles questions tu te poses avant de commenter ?

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image