3 raisons de défendre la saine doctrine

Au retour de son 3ème voyage missionnaire, Paul avait averti les anciens de l’Église d’Éphèse, qu’il venait de fonder: des faux docteurs se lèveront et égareront les disciples (Ac 20.28-31). Quand il écrit à Timothée, il lui demande de faire taire ces faux docteurs (1 Tim 1.3) et de veiller à enseigner la saine doctrine.

Qu’est-ce que la saine doctrine?

Rien qu’à entendre ce mot, beaucoup ont souvent envie d’aller se recoucher… Pourtant, on sous-estime souvent l’importance de la saine doctrine dans notre vie d’Église et notre vie personnelle, et on comprend mal ce qu’est la saine doctrine. Et puis on se dit qu’elle n’est pas très utile pour notre vie de tous les jours.

Mais d’abord, c’est quoi la saine doctrine? Je reprends la définition de Jamieson: « La saine doctrine est un résumé de l’enseignement biblique qui est à la fois fidèle à la Bible et utile pour notre vie. » (Sound Doctrine, Bobby Jamieson, Crossway, 2013, p.17) La saine doctrine comporte donc deux aspects: (1) elle est biblique et (2) elle est pratique.

Dans cet article, je propose de voir pourquoi Paul demande à Timothée de faire taire les faux docteurs et de veiller à la saine doctrine.

Défendre la saine doctrine pour l’amour

Dans le début de sa première lettre, Paul recommande à Timothée de faire taire certaines personnes (1 Tim 1.3) parce qu’elles enseignent d’autres doctrines. « Recommander » est un peu faible. Le terme est un mot militaire et désigne un ordre. Timothée doit empêcher ces faux docteurs d’enseigner. Ce qui est étonnant, c’est le but de cette recommandation. Le but de cette recommandation, c’est l’amour dit Paul (1 Tim 1.5).

C’est par amour qu’il faut les faire taire. Par amour pour l’Église, que ces fausses doctrines égarent et divisent.
Dans une société post-moderne où la tolérance et le relativisme règnent, on aurait plutôt tendance à laisser parler par amour. Après tout, chacun a sa vérité. Il faut être tolérant… Mais ce n’est pas l’avis de Paul. Laisser parler ces faux docteurs n’est pas une preuve d’amour mais serait plutôt lâche et criminel, vues les conséquences. Par amour pour l’Église, il faut faire cesser ces enseignements qui la gangrènent.

Pour l’amour aussi. En empêchant les fausses doctrines et en enseignant la saine doctrine, Timothée équipait l’Église pour l’amour qui résulte de la doctrine. Dans la Bible, l’amour est un commandement de Dieu: nous devons aimer parce que Dieu nous a aimé le premier. Notre amour est une réponse au sien. Pour nous chrétien, il existe un lien étroit entre la doctrine et l’amour. D’une part parce que le but de la doctrine c’est l’amour – ce que Jésus reprochait aux pharisiens et aux docteurs de la loi, c’était de séparer l’amour et la doctrine – mais aussi parce que c’est la doctrine qui nous dit qui aimer, comment aimer, pourquoi aimer, et ce qu’est le vrai amour.

Dans son livre sur la doctrine, Jamieson explique que par exemple, la doctrine de Dieu nous conduit à l’aimer. La doctrine de l’homme créé à l’image de Dieu nous invite à aimer notre prochain (Ja 3.9). La doctrine de la grâce commune – Dieu qui fait pleuvoir sur les justes et les injustes – nous pousse à aimer nos ennemis (Mt 5.43-48). La doctrine de la rédemption exhorte les maris à aimer leurs femmes comme Christ a aimé l’Église (Ep 5.25-26). C’est la doctrine de l’amour de Christ qui nous équipe pour aimer nos frères et sœurs (1 Jn 4.10-11). La doctrine nous dévoile qui aimer, mais nous montre aussi la manière: « en action et en vérité » (1 Jn 3.18). Pourquoi? Parce que Christ a donné sa vie pour nous (1 Jn 3.16). La doctrine est un enseignement utile pour la vie. (Jamieson, Sound Doctrine, 67-69)

Nous devons défendre la doctrine pour l’amour.

Défendre la saine doctrine pour l’unité

De la même manière que certains opposent doctrine et amour, certains opposent doctrine et unité. Selon une légende urbaine, la doctrine diviserait, alors que l’amour unirait. Ceux qui insistent sur la doctrine chercheraient alors la division. Mais là encore, ce n’est pas l’enseignement de la Bible.

Paul l’avait déjà enseigné aux éphésiens: le but des ministères de la Parole est le perfectionnement des saints en vue de leur ministère, l’édification, la croissance, la maturité, le discernement et… l’unité (Ep 4.12-13). Pour Paul, ce n’est pas la doctrine qui divise. Au contraire, c’est la doctrine qui unit.

Ce qui divise l’Église, ce n’est pas la vérité de la saine doctrine, mais le mensonge des faux docteurs. Dans ce début de la lettre à Timothée, Paul dit que ces personnes que Timothée doit faire taire se sont égarées dans de vains discours (1 Tim 1.6). Plus loin dans la lettre, Paul nous dit que cette fausse doctrine fait naitre la discorde, les calomnies, l’envie et les mauvais soupçons (6.4-5). Tout le contraire de l’unité.

Qui avait déjà pensé que lire et étudier la Bible contribuait à notre unité? C’est pourtant le cas. Plus nous nous rapprochons ensemble de la vérité, plus la saine doctrine nous édifiera dans l’amour. Se rapprocher tous du même but, c’est se rapprocher les uns des autres. C’est pour cela que Paul encourage les éphésiens à se dire la vérité dans l’amour (Ep 4.15). En s’exhortant les uns les autres par la vérité de l’évangile, le corps grandit, l’Église s’édifie!

Nous devons défendre la doctrine pour l’unité.

Défendre la saine doctrine pour la sainteté et la piété

Ceux qui se souviennent du dessin-animé « Tortues Ninja » se souviennent de Krang. La particularité de Krang, c’est que c’est… un cerveau. Un cerveau avec deux yeux et une bouche. Pour se déplacer, il se met dans un robot à la forme humaine.
Je suis sûr que lorsqu’on parle de théologiens, certains les voient comme des Krang. Des cerveaux. Ils ne font pas grand chose, sinon de réfléchir. Il y aurait les Krang d’un côté et les corps de l’autre. Ceux qui pensent et ceux qui font. Mais là où les tortues ninja rejoignent l’enseignement biblique, c’est qu’un cerveau tout seul ne fait rien, pas plus qu’un corps sans cerveau. Dans sa sagesse, Dieu nous a donné un cerveau et un corps. De quoi réfléchir et agir.

Non seulement ces fausses doctrines divisent, mais elles empêchent les chrétiens de poursuivre l’œuvre de Dieu. Ces « fables » et « généalogies sans fin » favorisent les discussions plutôt que l’action (1.4). Rappelons la définition de la doctrine: « La saine doctrine est un résumé de l’enseignement biblique qui est à la fois fidèle à la Bible et utile pour notre vie. » La saine doctrine doit être utile à notre vie. L’instruction est pour l’action.

Dans la lettre à Tite, qui devait aussi lutter contre les hérésies en Crète, Paul l’exhorte à « dire les choses qui sont conformes à la saine doctrine » (Tit 2.1). Et que sont ces choses? Une liste de comportement éthique à adopter (Tit 2.2-10). La saine doctrine n’est pas quelque chose qu’il faut seulement croire ou connaitre, mais quelque chose à vivre. La saine doctrine débouche sur l’obéissance à la vérité.

Paul met en opposition les vices de ceux qui n’obéissent pas à la loi avec la saine doctrine (1 Tim 1.10). Ce qui est conforme à la saine doctrine, c’est une vie de sainteté, dans l’obéissance à la Parole de Dieu. Dieu utilise la Parole pour notre sainteté. C’est quand nous appliquons la vérité à notre vie que nous grandissons en sainteté. Personne ne peut avancer dans la sanctification – le détachement par rapport au péché et la ressemblance grandissante à Christ – sans la saine doctrine. Le but de la saine doctrine, c’est d’aligner ce que nous savons avec ce que nous faisons. D’aligner notre façon de vivre avec la volonté de Dieu.

La saine doctrine nous seulement nous informe, mais nous transforme. Prédication après prédication, étude après étude, lecture après lecture, partage après partage, jour après jour, la Parole de Dieu agit en nous par son Esprit et nous transforme. Elle transforme nos pensées, nos désirs, nos affections, notre vision du monde, notre manière d’agir et de réagir. Ancrés de plus en plus profondément dans la saine doctrine, nous nous conformons de plus en plus à Christ.

Nous devons défendre la doctrine pour la sainteté et la piété.

Conclusion

Pour résumer, Paul exhorte Timothée à faire taire les faux docteurs parce que leurs enseignements s’opposent à la saine doctrine. Au lieu de produire l’amour ils font naitre les disputes, au lieu de renforcer l’unité ils égarent les gens et au lieu de favoriser l’obéissance et la sainteté, ils créent des discussions inutiles et inscrivent ceux qui les écoutent dans la désobéissance.

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser