Dieu hait les fakenews: comment veiller à la véracité de ce que nous partageons

Le titre est dur, mais reflète une réalité biblique: Dieu hait le mensonge. Pourtant, même chez les chrétiens, les fakenews (fausses informations ou infox) se répandent comme une trainée de poudre. Pourquoi devrions-nous, en tant que chrétiens, veiller à ne pas les répandre? Et comment le faire?

Un commandement biblique

Partons du 9ème commandement: « Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain. » (Ex 20.16).

De manière directe, le 9ème commandement interdit les faux témoignages. Mais les commandements ont toujours été lu de manière plus large. De manière indirecte, le 9ème commandement interdit le mensonge dans tous ses aspects et les divers péchés de la langue. En somme, il interdit tout ce qui pourrait, par mes paroles, nuire à mon prochain. À l’inverse, il prescrit tout ce qui peut contribuer à l’édifier.

Voilà ce qu’en dit le Catéchisme de Heidelberg:

Q 112. Que m’ordonne le neuvième commandement?
R. De ne pas porter de faux témoignage contre quiconque (1); de ne pas tordre les paroles de quiconque; de n’être ni médisant, ni calomniateur (2), de ne pas aider à la condamnation inconsidérée de quelqu’un sans qu’il ait été entendu (3); mais d’éviter tout mensonge et toute tromperie comme autant d’œuvres du Diable lui-même, afin d’éviter la terrible colère de Dieu (4).
Soit en justice, soit en toute autre occasion, je dois aimer la vérité (5), la dire et la confesser sincèrement (6).
Enfin, je dois, de tout mon pouvoir, soutenir l’honneur et préserver la réputation de mon prochain (7).

  1. Prov. 19:5,9; Prov. 21:28.
  2. Ps. 15:2-3; Rom. 1:29-30.
  3. Matt. 7:1-2; Luc 6:37; Jean 7:24,51.
  4. Lév. 19:11-12; Prov. 12:22; Prov. 13:5; Jean 8:44; Apoc. 21:8.
  5. 1 Cor. 13:6.
  6. Éph. 4:25; Col. 4:6.1 Pi. 3:8-9; 1 Pi. 4:8.

Le Catéchisme est clair: je dois « éviter tout mensonge et toute tromperie comme autant d’œuvres du Diable lui-même ». Est-ce exagérer que de tenir de tels propos? Je ne crois pas.

Refléter Dieu

Le livre des Proverbes nous dit:

Il y a six choses pour lesquelles l’Éternel a de la haine, Et même sept qu’il a en horreur : Les yeux hautains, la langue trompeuse, Les mains qui répandent le sang innocent, Le cœur qui médite des projets injustes, Les pieds qui se hâtent de courir au mal, Le faux témoin qui profère des mensonges, Et celui qui déchaîne des querelles entre frères.

Pr 6.16–19

La Bible nous présente Dieu comme le Véritable, celui qui ne ment pas (Rm 3.4; 1 S 15.29). Jésus se présente comme « le chemin, la vérité et la vie. ». Dire la vérité et lutter pour la vérité, c’est ressembler au Dieu de vérité. La vérité est aussi le fruit des enfants de lumière, comme Paul le dit en Éphésiens 5.8-9: « Autrefois, en effet, vous étiez ténèbres, mais maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière; car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. »

Au contraire, le diable est présenté comme le père du mensonge. Voilà ce que dit Jésus aux Juifs qui ne le reconnaissaient pas: « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne s’est pas tenu dans la vérité, parce que la vérité n’est pas en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, ses paroles viennent de lui-même car il est menteur et le père du mensonge. » (Jn 8.44)

Dire la vérité, c’est agir comme Dieu agit. Mais parler faussement, c’est ressembler au diable.

Renoncer au mensonge

Mentir, c’est dire des choses fausses, ou ne pas dire toute la vérité ou encore exagérer dans un sens ou dans l’autre. En somme, le mensonge occulte ou tord la vérité.

Le mensonge de Genèse 3 a changé le cours de l’humanité. D’abord, le serpent remet en doute la Parole de Dieu: « Dieu a-t-il vraiment dit… » (Ge 3.1) Ensuite, le mensonge vient déformer la Parole de Dieu: « Vous ne mourrez absolument pas… » (Ge 3.4) La suite, on la connait: parce qu’Adam et Ève ont préféré écouter les mensonges du serpent plutôt que la Parole de Dieu, ils ont perdu leur relation au Créateur, ont été chassé du jardin d’Eden et la mort est entrée dans le monde. À cause d’un mensonge.

Paul nous demande de nous débarrasser du mensonge, pour dire la vérité à son prochain (Ep 4.25). Mais comment discerner le vrai du faux en ligne?

Quelques outils

Si l’on veut partager une information, c’est à celui qui partage de veiller à ce qu’elle soit vraie. D’où vient l’information? Quelle est sa source, est-elle digne de confiance?

Pour cela, je vous conseille les outils suivants:

Les décodeurs du monde

Le journal « Le Monde » a mis en place cette section, dont le but est de décoder l’information et de démêler le vrai du faux. Régulièrement, ils publient des articles en lien avec l’actualité et vérifient les infos qui circulent sur les réseaux sociaux. Par exemple:

Hoaxbuster

Hoaxbuster.com devrait être une de nos premières destinations quand nous voulons vérifier une information. Depuis 20 ans, Hoaxbuster s’emploie à vérifier les informations qui circulent sur le net. Doté d’un moteur de recherche, il permet de vérifier une information et souvent de retracer son parcours (dans le cas de fakenews qui circulent depuis des années).

Le compte Twitter de « Conspiracy Watch »

Dans la même veine, le compte Twitter de « Conspiracy Watch » poste quotidiennement des débunks d’infox. Comme par exemple ce thread sur la vidéo virale de « Cat Antonio ».

Le guide de vérification de l’EJC

Le « Guide de Vérification » est une nouvelle ressource d’information et d’aide pour les journalistes et les travailleurs de l’urgence ou de l’humanitaire, qui fournit des indications étape par étape pour l’utilisation de contenu généré par les utilisateurs (UGC) en cas d’urgence.

Bien qu’il s’adresse principalement aux journalistes et aux travailleurs humanitaires et d’urgence, le guide peut être utilisé par n’importe qui.

Le « Guide de la Vérification » est développé et géré par le Centre Européen de Journalisme, basé aux Pays-Bas, dans le cadre du Programme de journalisme d’urgence.

Ce guide est ce que j’ai trouvé de plus complet, pour ceux qui veulent aller plus loin. Il est aussi disponible en PDF.

Mes 2 principes de base

De manière générale, je préconise deux choses:

  1. Partir du principe que c’est faux.
  2. Ne pas repartager derrière à moins d’être sûr que c’est vrai.

Nous l’avons vu, nous voulons être des enfants de lumière, et ressembler au Dieu de vérité. Ne cédons pas aux sirènes des fakenews et ne participons pas aux mensonges et au climat qu’ils instaurent.

Et toi, comment fais-tu pour vérifier les informations que tu partages?

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

>