Maitriser sa colère

Les éditions Impact ont publié une série de petits livrets du CCEF (Christian Counseling and Education Foundation) sur des sujets relatifs à l'accompagnement biblique: guérir après un avortement, l'enfant colérique, le trouble déficitaire de l’attention, les conflits, les troubles alimentaires, l'anxiété, etc.

Dans cet article, je vous résume le livret écrit par David Powlison, sur la colère.

Qu’est-ce que notre colère révèle?

Powlison commence par dresser deux constats sur la colère, qui lui servent de présupposés:

  1. La colère est inévitable dans un monde déchu.
  2. Si elle n’est pas gérée, la colère développe de l’amertume et éloigne de Dieu et des autres.

On entend toutes sortes de « conseils » concernant la colère. Parmi eux, deux reviennent souvent. Powlison pose la question: faut-il laisser libre cours à sa colère ou garder son calme? Mais il conclut: les deux sont destructeurs.

Au fond, la colère exprime deux choses:

  1. Quelque chose nous tient à cœur (importance)
  2. Quelque chose ne va pas (justice)

Dès lors, la colère n’est pas qu’une réaction négative. Powlison la décrit comme  « la faculté que Dieu nous a donnée de réagir à un tort qui est grave à nos yeux. » Il explique: »La colère est un don de Dieu que nous devons utiliser pour dire: »Ceci n’est pas juste et il est important d’y porter attention. »

Pour autant, notre colère est condamnable:

  1. Lorsqu’elle est provoquée par des choses sans importance.
  2. Lorsque nous donnons plus d’importance à une chose qu’à Dieu, même si cette chose est bonne.
  3. Lorsque, face à une injustice avérée, nous réagissons de la même manière.

Powlison précise: notre problème de colère concerne avant tout notre relation avec Dieu. Se mettre en colère, c’est se comporter comme si nous étions aux commandes du monde, c’est dire: « Que ma volonté soit faite. »Mais Dieu seul est aux commandes. En fait, la colère témoigne de notre orgueil. Elle témoigne aussi de notre manque de grâce.

Comment changer?

Alors, comment réagir comme Dieu devant une offense avérée? Powlison donne quelques pistes:

  1. En donnant aux choses la même importance qu’aux yeux de Dieu.
  2. En étant patient (litt. lent à la colère)
  3. En étant miséricordieux, en travaillant à changer le mal en bien.
  4. En étant riche en pardon.
  5. En confrontant avec amour.

Il donne ensuite quelques pistes pratiques pour changer:

D’abord, venir à Dieu pour comprendre en profondeur sa grâce. Ensuite, se poser ces questions:

  1. Qu’est-ce qui nous pousse à bout en général?
  2. Quel est mon comportement lorsque je me mets en colère?
  3. Qu’est-ce que je voulais quand je me suis mis en colère?
  4. Quel message Dieu a-t-il pour moi, dans sa Parole, pour m’aider avec ma colère?
  5. Demandez à Dieu de venir à votre aide.

Au fond, notre lutte (avec n’importe quel domaine), sera le moyen par lequel nous allons apprendre à dépendre de Dieu. Notre irritabilité nous montre combien nous avons besoin de Dieu: de sa miséricorde, de son pardon et de son secours.

Qui devrait lire ce livret?

Facile: tout le monde. En fait, tout le monde a un problème avec la colère. Peut-être que tu ne te placerais pas dans la catégorie « colérique ». Mais tu as quand même un problème avec la colère. À cause du péché.

Mais ce qui est encourageant avec ce livret, c’est que Powlison montre (en à peine 32 pages) qu’il est possible de vaincre notre mauvaise colère. De plus, il montre en quoi la colère est la réponse normale au péché et en quoi elle est le reflet du Dieu saint.

Cette lecture m’a fait du bien, m’a fait réfléchir, et m’a fait prier.

Pour aller plus loin

Nous avons parlé de la colère avec Sam Laurent, pyschologue de métier et formateur en accompagnement biblique.

Si le sujet vous intéresse, nous vous conseillons la lecture de l’ouvrage de David Powlison Chrétien en colère.

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

>