9 perspectives bibliques sur la culture

La semaine dernière, j’ai parlé de la vision du monde chrétienne. Cette semaine, j’ai traduit un article paru sur le journal de 9 Marks qui nous aident à penser la culture.

1. Dieu est le Seigneur de tout l’univers. Comme Abraham Kuyper l’a dit:

Il n’y a aucune parcelle de terrain de notre existence humaine sur laquelle Christ, qui est Souverain sur tout, ne crie pas, ceci est Mien!

Cela signifie que tous les humains sont redevables à Dieu pour toutes leurs actions, y compris les plus mondaines ou ce qui nous semblerait le moins spirituel.

2. La Création était à l’origine très bonne (Ge 1.31). Cela signifie que la matière physique et que la vie humaine sont bons en soi. Donc, nous ne devrions pas faire de dichotomies platoniciennes entre le monde physique et le monde spirituel, comme s’il y avait quelque chose de fondamentalement mauvais avec la matière physique. Dieu a créé l’a créée vraiment bonne.

3. À la chute, Dieu a soumis toute la création à la futilité. Parce qu’Adam et Ève ont péché contre Lui, Dieu a maudit le sol sous leurs pieds de tel sorte qu’il produise du pain au milieu d’épines et de ronces (Ge 3.17-18). Paul indique que cette malédiction s’étend à toute la création, de fait toute la création souffre et gémit à cause de cette malédiction, en attendant le jour où Dieu apportera la liberté à ses enfants (Rm 8.20-21).

4. Notre mandat fondamental en tant qu’humains inclut le développement de la culture. (Ge 1.26-28, 2.15). En tant qu’images de Dieu, nous devons nous préoccuper de la terre, la dominer, la cultiver en développant son potentiel latent d’une manière qui reflète le caractère de Dieu Lui-même.

5. Ce monde offre beaucoup de plaisirs qui pointent vers la bonté de Celui qui les a créés. (Ps 104.15)

6. Ce monde offre beaucoup de plaisirs qui peuvent détruire notre âme. (Pr 7; 1 Ti 6.9-11)

7. Tout culture humaine est déchue. Donc toute culture, chacune dans qui lui est propre, contient les mécanismes et les structures qui s’opposent à la connaissance et à la loi de Dieu (Ge 4.16-24, 11.1-9; 1 Jn 2.15-16).

8. L’unité des chrétiens en Christ transcende et relativise les différences culturelles (Ga 3.28). Par conséquent, deux chrétiens de deux différentes cultures ont plus en commun (pour les choses importantes) qu’un chrétien et un non-chrétien de même culture.

9. Cependant, bien qu’ils pourraient s’identifier à une culture particulière, les chrétiens sont ceux dont la citoyenneté est céleste, dont la vie est en Christ au ciel et qui soupirent après la cité céleste (Ph 3.20; Col 3.1-4; Hé 11.10, 11.16, 13.14). En conséquent, notre implication dans la culture doit être profondément marquée par le fait d’appartenir à un autre monde.

Cet article est une traduction de What are some key components in a biblical perspective on culture? paru sur le site de 9 Marks.

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

2 thoughts on “9 perspectives bibliques sur la culture

  1. Nico dit :

    Je me trompe peut-être, mais j’ai l’impression que cet article comporte un petit/gros problème linguistico-sémantique, en confondant deux ou trois sens du mot culture qui n’ont rien à voir. Notamment dans le point 4, je ne vois pas le rapport entre la culture et les textes de Genèse 1.26-28 et 2.15. Il est question dans ces textes de la culture du sol, que l’on appelle en français l’agriculture. Sinon, le titre laisse penser que cela va parler de « la culture », au sens donné en français par tout ce qui est du ressort du Ministère de la Culture (art, etc). Alors que les trois derniers points parlent des cultures, au sens des différentes cultures nationales ou ethniques…

    1. Bonjour Nico. Tu as raison, on peut entendre la culture de différentes manières, avec des sens plus ou moins larges. Mais tous trouvent leur origine dans ce qu’on appelle le mandat culturel (Ge 1-2), dans lequel Dieu confie à l’homme la tâche de gérer la terre, en la cultivant et en la transformant. En somme, la culture (dont l’agriculture est la première forme) n’est que la transformation de ce que Dieu nous a confié. Tu peux réduire la culture au Ministère de la Culture, mais quand on parle de Culture, on entend un sens plus large, qui englobe toutes les formes culturelles, dont l’art. Mais il y a des objets culturels qui dépassent cette catégorie.
      Comme l’article se veut être une introduction à la question culturelle, il est effectivement large.

Comments are closed.

Formation gratuite:
Connaitre les différentes visions du monde

15 jours pour connaitre les visions du monde dans le but de mieux communiquer l'Evangile.
close-link
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image