Pourquoi je me mets en colère?

Il m'arrive (comme toi je parie) parfois de me mettre en colère. Comme j'ai commencé un petit défi (je t'en parle à la fin de l'article), je me suis demandé pourquoi, au fond, je me mettais en colère.

J'ai trouvé au moins 5 raisons.

Bien entendu, toutes ces raisons sont souvent liées les unes aux autres. Et c’est parfois difficile de les identifier vraiment. Mais les distinguer les racines de ma colère m’a permis de voir quel péché je devais confesser et sur quel aspect je devais demander sa grâce à Dieu.

1. Un manque de maîtrise

Première raison qui me vient à l’esprit, c’est que je manque de maîtrise de moi-même. La maîtrise de soi est une des facettes du fruit de l’Esprit (Ga 5.22). La maîtrise est une grâce de Dieu en nous et doit devenir une discipline spirituelle. Comme l’apôtre Paul, nous devons « traiter durement notre corps et le tenir assujetti » (1 Co 9.27). Jacques nous l’a aussi rappelé, il nous faut maîtriser notre langue (Ja 3.5).

2. Un manque de patience

La patience est aussi une des facettes du fruit de l’Esprit (Ga 5.22). Certains semblent en avoir plus que d’autres, et je crois que je suis dans le deuxième lot! Mon manque de maitrise de moi est souvent le résultat de mon manque de patience. L’endroit où cela se manifeste le plus visiblement est sûrement au volant… Mais, comme souvent dans la vie, notre manière de gérer les petites choses va influencer notre manière de gérer les grandes. Si je suis impatient dans les petites choses, il y a fort à parier que je le serai face aux grands moments de ma vie. De quoi alimenter mes prières!

3. Un manque de confiance

Je l’ai déjà écrit, la patience et la confiance sont liées. D’une certaine manière, mon manque de confiance trahit mon manque de foi (lui aussi une des facettes du fruit de l’Esprit: Ga 5.22). Quand j’oublie que je place ma confiance en Dieu. Ce en quoi j’ai alors placé ma confiance peut venir à me décevoir, ce qui peut me mettre en colère. Mais je sais en qui j’ai confiance, Celui qui est souverain sur tout, sur toute la terre et sur toute ma vie. Et je fais souvent cette prière: Augmente ma foi (Lc 17.5).

4. Un manque de reconnaissance

Manquer de reconnaissance, c’est regarder à ce que l’on n’a pas, plutôt que de regarder à ce que l’on a déjà. Et le chrétien a déjà tout! (Col 2.10) Je dois souvent lutter avec mon manque de contentement, parce que j’oublie la bonté de Dieu pour moi. Au lieu de regarder à Dieu et à sa grâce, je regarde à mon nombril et je m’apitoie sur mon sort. C’est ironique d’un point de vue matériel (je ne manque de rien) et encore plus d’un point de vue spirituel (j’ai tout en Christ, par grâce)! Ma colère trahit parfois mon manque de reconnaissance. La solution: regarder à Christ et à tout ce que j’ai en lui.

5. Des valeurs mal placées

Il n’y a pas longtemps, on m’a fait une remarque déplaisante, mais je n’ai pas bronché. Pourquoi? Parce que je savais que ma valeur ne se trouvait pas là. Ironiquement, quelques jours après, une discussion m’a énervé. Même si je ne me suis pas mis en colère, je l’étais, au fond de moi. Je me suis alors demandé la raison de ma colère. En fait, ce que j’avais évité quelques jours auparavant m’avait touché cette fois-ci. J’avais mis ma valeur en autre chose qu’en Christ. J’avais mis ma valeur dans mes aptitudes et dans mon travail. En touchant à cela, on m’avait remis en cause. Remettre notre valeur à la bonne place, c’est pouvoir se reposer en qui on est aux yeux de Dieu. Et notre valeur ne dépend ni de nous, ni de ce qu’en disent les autres.

Le défi

Cette semaine, je me suis lancé un défi. (1) J’ai d’abord pris le verset de Ga 5.22:

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

(2) Ensuite, j’ai listé les 9 facettes du fruit de l’Esprit en me demandant quelle est celle qui me fait le plus défaut en ce moment. Je les ai classées en terminant par celle avec laquelle j’ai le moins de mal en ce moment. (3) Enfin, je me suis lancé le défi de prier chaque jour pour une de ces facettes, en demandant à Dieu de m’aider, dans sa grâce, à faire preuve de plus d’amour, de joie, de paix etc.

Au final, j’ai un petit défi de 9 jours de prière, d’après les Écritures. Je compte refaire ce défi de temps en temps, et comparer ma liste à chaque fois, pour voir comment Dieu agit dans ma vie.

Et toi, ça te dit de faire le défi?

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

PARCOURS EMAILS GRATUIT
6 jours pour approfondir ma vie de prière
close-link
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image