Comment prêcher Jésus à travers toute la Bible

Un des défis des prédicateurs est de montrer Christ dans tous les textes de la Bible. Parfois, ce n'est pas simple d'exposer que toutes les Écritures parlent de Jésus (Jn 5.39, 46; Lc 24.27, 44-45).

Je suis en train de lire l'excellent livre de Tim Keller: La prédication et je voulais vous partager une des notes (80 pages sur 330!). Keller liste la manière dont différents (bons) prédicateurs montre Jésus à travers toute la Bible. À chaque fois, j'ai mis en lien la ressource correspondante, pour ceux qui voudraient creuser.

Sinclair Ferguson

Ferguson énumère quatre manières de prêcher Christ dans l’Ancien Testament à travers tous les genres (la loi, les prophètes, les poèmes) et les étapes de l’histoire de la rédemption (la création, la chute, la famille d’Abraham, Israël sous Moise, Israël sous les rois, le ministère de Jésus, le ministère des apôtres):

  1. le rapport entre la promesse et son accomplissement
  2. le rapport entre les types et les antitypes,
  3. le rapport entre l’alliance et Christ, et
  4. le rapport entre la participation au salut par anticipation et sa réalisation ultérieure.

→ Lisez les conseils de Sinclair Ferguson en entier [ENG].

Sidney Greidanus

Greidanus fait la même chose avec plus de détails en citant:

  1. la voie de progression historico-rédemptrice
  2. la voie de la promesse et de son accomplissement,
  3. la voie de la typologie,
  4. la voie de l’analogie.
  5. la voie des thèmes longitudinaux,
  6. la voie des références au Nouveau Testament, et
  7. la voie du contraste.

→ Greidanus a écrit un livre [ENG] sur le sujet. Vous pouvez également lire cet entretien où il développe un peu son approche [ENG].

Graeme Goldsworthy

Au contraire de Ferguson et Greidanus, Goldsworthy se concentre sur la façon de prêcher Christ à l’intérieur de chaque genre et étape de l’histoire rédemptrice. Il commente la manière dont:

  1. les récits narratifs,
  2. la loi,
  3. les prophètes,
  4. la littérature de sagesse,
  5. les psaumes, et
  6. les textes apocalyptiques
    rappellent le Christ.

Il démontre ensuite comment souligner l’œuvre salvatrice de Christ lorsque nous prêchons à partir:

  1. des Évangiles et
  2. des Actes et des épîtres.

Enfin, il évoque l’identification des thèmes transverses à l’ensemble du canon au travers des genres et des étapes dans un chapitre intitulé «Preaching Christ from Biblical Theology».

→ Tout cela se trouve dans son livre Preaching the Whole Bible As Christian Scripture [ENG].

David Murray

David Murray mélange les catégories du genre et des thèmes longitudinaux. Il énumère dix façons de prêcher Christ:

  1. dans la création,
  2. dans les personnages de l’Ancien Testament,
  3. dans les apparitions divines,
  4. dans la loi et les commandements,
  5. dans l’histoire d’Israël,
  6. dans les prophètes,
  7. dans la typologie,
  8. dans les alliances,
  9. dans les proverbes et
  10. dans les poèmes bibliques.

→ En 2013, David Murray a sorti Jesus On Every Page [ENG].

Gary Millar

Gary Millar est peut-être le plus inventif. Il condense les catégories et les approches d’une manière pratique plutôt qu’abstraite. Afin « d’arriver à Jésus », il nous conseille de:

  1. suivre un thème à travers chaque étape qui nous mènera à Jésus,
  2. sauter immédiatement à l’accomplissement en Christ,
  3. exposer un problème humain et démontrer comment Jésus est la solution à ce problème,
  4. souligner un attribut divin en montrant Jésus comme son incarnation ultime,
  5. mettre l’accent sur l’action divine de salut dans le texte et souligner comment elle se réalise pleinement en Christ,
  6. expliquer une catégorie théologique et sa connexion à Christ,
  7. rappeler les conséquences du péché et comment Jésus est la seule solution,
  8. décrire un aspect de la bonté ou de la piété humaine et montrer Christ comme son exemple suprême,
  9. observer un désir humain profond et comment Christ seul peut le satisfaire.

→ Gary Millar explique sa méthode dans cet article [ENG].

Bryan Chapell

La liste de Bryan Chapell est la plus utile, à mon avis, et la plus courte. De plus, toutes les catégories qu’il énumère sont reprises par les autre auteurs. Selon Chapell, si le texte ne parle pas directement de Jésus ou ne présente pas un type de Jésus, il faut trouver une indication qui soit:

  1. prophétique,
  2. préparatoire (comme la loi et les commandements),
  3. réflective (comme dans les aspects fondamentaux du salut), ou
  4. « résultante » (qui montre comment la qualité de vie demandée par le texte n’est possible qu’à travers une relation à Christ).

→ Vous trouverez cela dans le livre de Chapell: Prêcher [FR].

Pour conclure

Certaines façons de prêcher Christ peuvent appartenir à plusieurs catégories. Par exemple, le motif du « guerrier divin » dont parle Tremper Longman est en même temps une prophétie (Genèse 3.15) et un attribut de Dieu (Exode 15). De plus, plusieurs personnages qui relèvent de cette catégorie sont des « types » de Christ, comme David devant Goliath.

Ces catégories, en fin de compte artificielles, ne sont que des outils qui nous aident à observer les Écritures avec soin.

– Tim Keller, La prédication, p. 266-268

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser