Quel est le point commun entre le matérialisme et le matérialisme?

Le matérialisme est un fléau aussi vieux que le péché. Et ce fléau a touché l’Église depuis ses débuts. Mais de quel matérialisme parle-t-on?

Comment la vision du monde matérialiste informe et influence une attitude matérialiste?

Récemment, mon frère Jean-Samuel Huck partageait une réflexion intéressante lors de sa prédication sur 1 Tim 6.17-21. Je l’ai reprise et développée ici.

Matérialisme: deux définitions

Quand on parle de matérialisme, on peut parler de deux choses:

  1. De la vision du monde matérialiste, selon laquelle seule la matière existe. Le réel n’est composé que de matière et rien en dehors de la matière existe (parfois aussi appelé naturalisme).
  2. Un attachement et un intérêt pour tout ce qui est matériel. Le consumérisme est une manifestation et une conséquence économique et sociale du matérialisme.

Le point commun entre matérialisme et matérialisme

Mais, au fond, quel rapport entre les deux? Quel rapport entre cette vision du monde et cette attitude envers les biens matériels?
Tout simplement, si tout ce qui existe n’est que matériel, on va s’attacher aux choses matérielles. Si rien n’existe en dehors de la matière, nos peurs, nos besoins, nos aspirations iront chercher une solution dans ce qui est matériel. L’attachement aux choses matérielles n’est qu’une conséquence de cette vision du monde où tout n’est que matériel.

Le matérialisme est une forme d’idolâtrie (Ep 5.5). Pourquoi? Parce que le matérialisme reflète le fait que:

  • Nous recherchons notre bonheur dans les possessions matérielles. Plutôt que de nous contenter de ce que Dieu nous donne, nous en voulons toujours plus.
  • Nous recherchons notre sécurité dans les richesses ou les objets; en pensant qu’avoir ceci ou cela nous fera nous sentir mieux.
  • Nous recherchons notre salut dans les choses matérielles. Nous pensons que telle ou telle chose changera notre vie; la fera sortir de l’impasse dans laquelle elle se trouve.

Es-tu un matérialiste pratique?

Pour les chrétiens, être matérialiste est un non-sens. D’abord, la vision du monde matérialiste est profondément athée: aucune place pour Dieu dans celle-ci. Ensuite, on ne peut servir deux maitres à la fois: soit on sert Dieu, soit on sert le matérialisme (Mt 6.24).
Mais la vie chrétienne est pleine de contradictions. Est-il est possible que, malgré notre bonne vision du monde, nous soyons des matérialistes dans la pratique?

Quelques questions pour un diagnostic:

  1. T’arrive-t-il de penser ou de dire: « si j’avais ceci, je serais plus heureux »?
  2. T’arrive-t-il de penser ou de dire: « si je perdaiss ceci, je me sentirais mal »?
  3. Vis-tu comme si ce monde était tout ce qui existe? Est-ce que ta « bucket list » est tout ce à quoi tu aspires? Vis-tu comme si ton existence s’arrêtait à ta mort?
  4. T’arrive-t-il de mettre ta fierté dans tes possessions alors que seul le fait de connaitre Dieu devrait te rendre fier? (Jé 9.22-23)

Si tu as répondu « oui » à une de ces questions, alors il y a chez toi des traces de matérialisme pratique.

Une prière pour le matérialiste

Seigneur, c’est toi qui a tout créé. Tu as tout créé pour toi (Rm 11.36). Et pour cela, tu mérites la gloire (Ap 4.11). Rien de tout ce que tu as créé ne pourra me donner ce que toi seul peut donner. Aide-moi à chercher en toi et en toi seul ma liberté, ma sécurité et mon bonheur.
Aide-moi à voir le monde tel que tu le vois. Aide-moi à ne tomber ni dans l’ascétisme (1 Tim 4.1-5) ni dans l’amour de l’argent (1 Tim 6.9-10). Aide-moi à me contenter de ce que tu me donnes (1 Tim 6.7-8; Ph 4.11-13). Aide-moi Seigneur à profiter de la vie et de tout ce que tu me donnes.
Je veux replacer tout ce que j’ai de matériel dans le cadre de ta souveraineté bienveillante. Aide-moi à ne pas penser que ma vie s’arrête à ma mort, mais que la pensée de la nouvelle création informe ma manière de vivre ici et maintenant.
Amen.

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser