Comment aider les membres de votre Église à mieux comprendre la Bible

En utilisant une des formations TPSG, j’ai pu former dans mon Église près d’une douzaine de personnes en 3 ans pour qu’ils puissent mieux comprendre la Bible.

Retour sur expérience.

Notre but sur TPSG, c’est de voir les chrétiens de nos Églises grandir en connaissance, en caractère et en compétence. Pour remplir cette mission, nous écrivons des articles, publions des podcasts et produisons des formations.

Dans ces formations, il y a les parcours emails, les webinaires et les formations plus longues, comme l’introduction à l’herméneutique. L’herméneutique, c’est la science qui nous permet de comprendre, d’interpréter la Bible correctement.

Notre formation à l’herméneutique

But de la formation

Cette formation vise à donner aux chrétiens des Églises les outils de base pour interpréter fidèlement la Parole de Dieu, mieux comprendre la Bible. Elle vise le savoir-faire, mais ne s’arrête pas là. Le but final, c’est la croissance des chrétiens et l’adoration de Dieu. Nous sommes convaincus que la croissance passe par la connaissance de Dieu (Col 1.9-11), par l’étude de sa Parole.

Nous avons conçu cette formation pour qu’elle soit utilisée en Église. La partie vidéo n’est que la moitié de la formation (j’en parle plus bas). L’autre moitié est la pratique de l’interprétation en Église, sous la conduite d’un responsable.

Les vidéos permettent d’avoir un contenu facilement consultable, avec des exemples donnés en application des principes expliqués.

Si je devais résumer la formation complète je dirais que c’est: vidéos + exercices + corrections

Contenu de la formation

Cette formation est une formation vidéo gratuite, à destination des Églises. Elle est composée de 32 vidéos, qui durent chacune entre 3 et 17 minutes, pour un total cumulé d’environ 4h30 de formation.

Voilà le détail de la formation:
1. Pourquoi chaque chrétien devrait-il se former à l’herméneutique? (12’)
2. Les présuppositions de l’herméneutique (total 21’)
1. La Bible est écrite par Dieu (8’)
2. La Bible est écrite par des hommes (7’30)
3. Chaque écrit biblique a un sens propre (5’20)
3. Trois Principes pour lire la Bible comme un P-R-O (15’40)
4. Processus d’herméneutique (total 17’)
1. Notre méthode en 4 lettres: C-O-C-A (8’)
2. Introduction au processus complet (9’)
5. Les informations générales (11’40)
6. Les informations du texte (total 48’)
1. L’observation (7’)
2. Les contextes (5’)
3. Le vocabulaire (5’45)
4. La grammaire et la conjugaison (5’45)
5. Les structures (5’40)
6. Les personnages (3’)
7. Les métaphores (4’)
8. L’histoire (3’45)
9. Les typologies (3’40)
10. Les lieux (4’)
7. Les informations complémentaires au texte (total 19’)
1. Les doctrines (8’40)
2. Les thèmes (6’)
3. Les commentaires (4’20)
8. Les genres littéraires (1h20)
1. Liste des genres (5’40)
2. Le genre narratif (9’20)
3. Le genre légal (12’50)
4. Le genre sapiential (6’40)
5. Le genre des psaumes (12’20)
6. Le genre prophétique (16’)
7. Le genre des paraboles (8’40)
8. Le genre épistolaire (8’)
9. Trouver le sens du texte et les applications (17’30)
10. Quelques ressources pour aller plus loin (6’45)

À qui s’adresse la formation?

À tout le monde. Mais j’ai choisi de former en priorité 1) ceux qui étaient motivés et 2) ceux qui enseignent ou vont enseigner dans l’Église. Il est primordial que ceux qui enseignent la Bible soient en mesure de l’interpréter correctement. À terme, le but est 1) de former tous ceux qui enseignent déjà et 2) de former tous ceux qui vont enseigner.
Dans un second temps, on peut former tous ceux qui le veulent. C’est le formateur qui adaptera la formation au niveau du groupe. Cette année, je continue de former les responsables dans des petits groupes, où l’on peut aller plus en profondeur. Mais nous avons également ouvert un autre temps de formation en Église, une fois par mois, pour tous ceux qui le désirent.

Comment je l’utilise dans mon Église ?

Il y a sans doute plusieurs façons d’utiliser cette formation. Je vous livre la manière dont moi je l’ai utilisée, ce qui correspond aussi à la manière dont je l’ai envisagée lors du tournage.
J’utilise cette formation depuis plus de 2 ans. Une dizaine de personnes l’ont complétée, 4 devraient la finir bientôt et 6 devraient la faire cette année (même plus, j’en parle plus bas).

Comment ça marche?

Il serait tentant de vouloir commencer en formant toute l’Église d’un coup. Mais d’expérience, ce n’est ni réaliste, ni sage. Pour ma part, j’ai commencé avec 1) ceux qui voulaient et 2) qui avaient déjà des responsabilités, ou allaient en avoir prochainement. J’ai constitué des groupes de 4 à 6 personnes (maximum).

J’ai étalé la formation sur toute l’année, en 10 ou 12 séances qui durent 2h chacune. On se voit toutes les deux semaines, mais entre les vacances et les empêchements, on arrive vite à la fin de l’année.

Avant chaque séance, l’élève doit:
1. Regarder les vidéos du cours que j’ai sélectionné
2. Prendre des notes sur les vidéos: ce qu’il veut retenir, ce qu’il veut creuser, ce qu’il n’a pas compris…
3. Faire les exercices assignés, correspondant aux vidéos regardées.

Pendant nos rencontres:

  • on échange sur ce qu’on retient des vidéos
  • j’ajoute ou j’explique certaines choses, je précise ou je complète si besoin
  • on corrige ensemble les exercices.

Le but de la correction, en plus de trouver les bonnes réponses, c’est de forger les bonnes habitudes et les bons réflexes. L’interprétation est un savoir-faire, qui requiert de la pratique. C’est bien de le voir comme un art: on s’améliore au fur et à mesure, et on prend de plus en plus de plaisir à étudier la Bible

La formation complète comprend:

  •  4h30 de vidéos
  • 10 x 2h d’exercices
  • 10 x 2h de corrections et d’échanges

= 45h au total

Quelques conseils pour lancer la formation dans votre Église

Maîtrisez la formation (vidéos + exercices)

Le premier point est évident. Pour enseigner, il faut maîtriser ce que l’on enseigne. C’est vrai que j’ai un avantage: j’ai été formé par Florent Varak à l’IBG et j’étais présent lors du tournage. Je vous conseille de regarder la formation en entier une fois avant de la donner, en prenant des notes. Cela permet de connaître le contenu et d’avoir un support pour les échanges en groupe. Sans compter que l’on oublie le contenu après plusieurs années d’enseignement.

Cela va sans dire que pour former les autres, il faut avoir soi-même été formé. Il y a donc un niveau minimum requis pour enseigner cette formation, comme tout autre formation.

Il faut également connaître les exercices. Nous ne fournissons pas de corrigé des exercices, car c’est vous le formateur. Les exercices sont classés par ordre de difficulté. La question A est la plus facile, D ou E sera plus difficile… En connaissant les exercices, cela vous permettra aussi de mieux vous adapter au niveau des élèves et aux sujets que vous voudriez aborder. Cette formation est un excellent moyen d’approfondir des sujets de théologie et de pratique. En formant les gens en étudiant la Bible, on creuse ce que Dieu veut pour eux!

Approfondissez le sujet

Pour les responsables, la formation est continue. Raphaël conseille 10 livres sur l’interprétation. Si vous voulez approfondir ou vous remettre dans le bain, je vous en conseille 3 pour commencer:
1. Introduction à l’Herméneutique biblique de Matthieu Sanders
2. Erreurs d’exégèse de Don Carson
3. Le Royaume révélé de l’Ancien Testament à l’Évangile de Graeme Goldsworthy

Le dernier livre n’est pas un livre sur l’herméneutique (bien qu’un chapitre y soit consacré), mais il est très utile pour notre compréhension de l’Ancien Testament et de la révélation progressive de Dieu dans l’Écriture.

Commencez petit

Comme je l’ai dit, le danger serait de vouloir former tout le monde directement. Mais je conseille de commencer petit. Ciblez en premier les enseignants et les responsables, ou futur responsables. Faire la formation une fois en entier permet de maîtriser le contenu, les enjeux et les difficultés éventuelles.

Soyez réguliers et ponctuels

La régularité est une clé pour une formation qui s’étale sur 10 ou 12 séances. Suivant la taille et l’hétérogénéité du groupe, tous les élèves ne seront pas disponibles ou capables de la même mesure. Le mieux, c’est de fixer un rythme dès le début et de s’y tenir, sauf cas exceptionnel. Sinon, c’est courir le risque que la formation s’étale, ne finisse jamais ou que certains se démotivent en cours de route. Gardez les séances suffisamment espacées pour regarder les vidéos et faire les exercices facilement; mais suffisamment proches pour garder un rythme et une motivation régulière. J’ai une préférence pour une séance tous les 15 jours: cela représente une heure de travail par semaine (et environ 15-30 min de vidéos) et deux soirées de prises par mois, ce qui reste raisonnable.

La ponctualité (commencer et finir à l’heure) permet d’engager les élèves sans qu’ils aient peur de venir à la séance, parce qu’ils savent qu’elle va durer trop longtemps. Une séance « trop courte » est une bonne frustration!

Soyez encourageants

Notre but, c’est la progression des élèves. Ce n’est pas que tous soient capables d’interpréter les textes les plus difficiles, mais que chacun soit capable de mieux interpréter la Bible. J’ai 4 conseils à ce sujet:

1. Regardez la progression

Plus que l’arrivée, nous voulons regarder au chemin parcouru. La progression ne sera pas la même pour tous, mais tous devraient progresser. Encouragez les élèves en regardant avec eux le chemin parcouru et les bénéfices déjà récoltés.

2. Adaptez les exercices

Tous les élèves n’ont pas les mêmes capacités ou le même emploi du temps. Un étudiant à la fac aura plus de facilité et de temps qu’une maman avec de jeunes enfants. Adaptez les exercices en fonction du groupe, en essayant d’avoir assez de matière, mais pas trop.

3. Rappelez le but

Les exercices restent des exercices. Nous prenons du plaisir à creuser la Parole de Dieu, qui nous parle de plus en plus, mais certains peuvent être intimidés par des exercices qui vont les mener hors de leur zone de confort ou pousser certaines limites chez eux. Rappelez le but, recentrez la perspective autour de ce que vous voulez accomplir: une lecture de la Bible transformée pour des vies transformées.

4. Soyez opportunistes

Les séances en groupe sont plus que des sessions de corrections d’exercices. D’abord, c’est un excellent moyen de développer les relations fraternelles entre les élèves et avec le formateur. Ensuite, c’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur leurs défis, leurs peurs, leurs joies ou leurs fardeaux. Ces temps ensemble sont autant d’occasions de voir les uns avec les autres ce que Dieu dit pour nos vies aujourd’hui. C’est également un bon moment pour creuser des notions de théologie systématique ou biblique, en fonction des exercices ou des questions posées par les élèves.

Quelques témoignages d’élèves

Voilà ce qu’en disent ceux qui ont suivi la formation:

Après cette formation, je vois les choses différemment, je suis plus sereine pour interpréter la Bible en sachant maintenant mieux analyser le texte. Ça m’a donné envie d’en apprendre encore plus sur la Bible et ce qu’elle dit, d’approfondir. Ça renforce aussi mes convictions et bouscule certaines de mes fausses connaissances/croyances pour m’approcher de la vérité.
— Élise

Cette formation apprend à chercher ce que veut dire le texte plutôt que de vouloir faire coller nos idées, au texte. Elle apporte des outils de réflexion, de compréhension, et permet d’acquérir de bon automatismes.
— Ben

Cette formation est excellente, très pertinente et pratique. Rien de mieux que des exercices qui t’obligent à réfléchir par toi même pour vraiment avancer, rien de mieux qu’un suivi pour être sûr d’avancer dans la bonne direction, rien de mieux que des vidéos pour apprendre sans trop d’efforts.
— Florian

Je recommande la formation car je suis convaincu qu’en la suivant, ça peut éviter de faire certaines erreurs d’interprétation de la Bible ou de tirer des conclusions trop hâtives. Je pense également que c’est un très bon outil quand on est amené à enseigner d’autres personnes pour enseigner des textes avec justesse. Si on a une telle opportunité de suivre cette formation de qualité, autant en profiter ! 🙂
— David

Après la formation, je me suis rendu compte de la richesse de la Bible, j’arrive plus facilement à en parler autour de moi, et dans ma manière de lire je fais plus attention à ne pas prendre ma première « intuition » comme vraie, mais de creuser des passages, maintenant que j’ai les outils en main, et que je suis convaincu que c’est de cette manière que Dieu veut que l’on prenne sa Parole.
— Quentin



Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Matthieu Giralt

Disciple de Jésus-Christ, Matthieu est marié à Alexandra. Il est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Bordeaux et de l’Institut Biblique de Genève. Pasteur dans une Église à Étupes. Étudiant à la Faculté de Théologie Jean Calvin. Il fait aussi partie de Majestart. Ses sujets favoris? La #culture, l’#art, la #mission, et parler de Jésus!

Articles pouvant vous intéresser

Formation gratuite:
Introduction à
l'€™interprétation de la Bible

Comment comprendre ce que la Bible dit? 
Et comment en tirer des applications pour nous aujourd'€™hui?
JE M'INCRIS  CETTE FORMATION GRATUITE
close-link
Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image